Pèlerinage et religion

 

République Tchèque, les lieux de pèlerinage.

 Janvier 2010-30              Janvier 2010-31

La République tchèque possède sur son territoire plusieurs importants lieux de pèlerinage. Les plus connus sont sans doute : Saint Montagne à Příbram, Velehrad, Saint Hostýn, Sainte Coline, le Petit Jésus de Prague sans oublier la tombe de Saint Wenceslas et de Saint Jean Nepomucène, toutes les deux dans la cathédrale de Saint Guy au château de Prague. Mais d'autres magnifiques lieux spirituels valent la visite.

                                 

svatahora18                                Velehrad 1

 

Si les lieux de pèlerinage catholiques sont très recherchés et visités, la République tchèque n'est pas moins intéressante pour les protestants. On peut, sans prétention, affirmer que c'est la Bohême qui est le berceau du protestantisme. 

 

Stare Mesto Betlemska kaple 01 modifié-1                       Stare Mesto Betlemska Kaple 6 modifié-1

 

Les prêches de Jean Hus influencent profondément les thèses de Martin Luther et de Jean Calvin.

Si depuis le 14ème siècle, les églises Catholique et orthodoxes ont interdit la communion sous les deux espèces (le pain et le vin), les Hussites l’ont rétablie dès 1414 et ont continué de l’utiliser même après sa formelle prohibition par le concile de Constance de 1415. La communion sous les deux espèces était pratiquée en Bohême et en Moravie jusqu’à 1628. Cette pratique est devenue illégale jusqu’en 1771.

Stare Mesto Karolinum1 modifié-1                       Stare Mesto Karolinum 3 modifié-1

 

 

Les lieux hussites les plus importants à Prague sont : La chapelle de Bethléem, lieu des prêches de Jan Hus, l'Eglise de St Martin dans le mur: lieu de premier rétablissement de la communion sous les deux espèces, l’église St Michel où Jean Hus a commencé sa carrière de prêtre ainsi que le Carolinum, le siège de l’Université de Charles; Jan Hus en était le recteur de 1409 à 1410.

 

Stare Mesto kostel sv. Martina ve zdi 3 modifié-1        Stare Mesto - Staromestske namesti 20 5

Il n’y a pas seulement à Prague où se trouvent des monuments hussites; on les visite dans toute la Bohême et Moravie. Les plus fréquentés sont Husinec, lieu de naissance de Jan Hus et Tábor, la ville hussite.

 

Tabor 1 25 modifié-1         Tabor 1 32 modifié-1

 

Un autre événement de l’histoire du christianisme est à rappeler. Si le concile de Tour de 813 a permis aux prêtres d'utiliser en France et Allemagne actuelles la langue romane pour les homélies, en Moravie à la seconde moitié du 9ème siècle, les frères Cyrile et Méthode célébraient la messe entière en langue parlée; c'est-à-dire en slave. Ce sont ces frères qui ont traduit en cette langue plusieurs livres de la Bible (Evangile, épitres et psautier). 

 

Religion

 

Si du 15ème au 17ème siècle, le protestantisme était la religion principale en Bohème et en Moravie, de nos jours c’est l’église catholique qui est majoritaire. Grâce à l’église évangélique, la tendance se renverse et les protestants deviennent de plus en plus nombreux. C’est surtout en Bohême que ce mouvement, bien plus proche du Nouveau Testament que le catholicisme prend la plus grande ampleur. L’église orthodoxe est minoritaire, elle est présente surtout dans les grandes villes. Un autre important mouvement religieux est le judaïsme. N’oublions pas qu’à Prague se trouve une des plus anciennes synagogues en Europe: la Synagogue Vielle - Nouvelle (Staronová synagoga). L'islam est quasi inexistant. 

 

template joomlatemplate joomla gratuit
2017  lkral   globbers joomla templates